Longlive Rockfest - Jour 1 @ Lyon (12 juin 2017)

Live Report | Longlive Rockfest - Jour 1 @ Lyon (12 juin 2017)

Manon Nadolny 20 juin 2017 David Paoli Manon Nadolny

Pour cette troisième édition du Longlive Rockfest, Alternative Livea mis le paquet : deux scènes, des stands de merch, un snack+bar en extérieur, un rock market, un stand Sea shepherd, une chill zone avec deux DJs et même un photomaton souvenir gratuit. Le soleil était également au rendez-vous pour ces 2 jours placés sous le signe du metal.

Mais pas le temps de rêvasser, mine de rien, nous n'étions pas là que pour boire des bières, c'est le line up qui nous intéressait : WHIST, ROAM, AS IT IS, ISSUES, STATE CHAMPS, CROWN THE EMPIRE, SLEEPING WITH SIRENS et PIERCE THE VEIL. Pas moins de 8 groupes, tous prêts à nous donner ce qu'ils font le mieux.

Ce premier jour, principalement très pop-punk, a rassemblé bon nombre d'amateurs du style, et la Club Stage étaitdéjà rempli lorsque les membres de WHIST sont arrivés sur scène.

Whist

La scène locale nous réserve de belles surprises avec ce groupe 100% lyonnais aux influences alternative rock. Mars checke ses samples et leur set commence par une intro très electro et rythmée. La batterie le rejoint puis le groupe enchaîne sur son titre School's Over. La jolie voix de Juliette n'est pas sans nous rappeler PARAMORE, mais la comparaison s'arrête là. Chacun ajoute sa touche perso, du rap, du scream et autres harmonies sublimant à merveille les parties chant. Le résultat est superbe, leur performance est dynamique et pleine de bonne humeur, leur unité fait plaisir à voir, quelle belle découverte !

WHIST
sortira son premier EP en septembre et nous offre l'exclusivité, en milieu de set, d'un titre encore jamais joué au grand public, Echoes. Bon nombre de personnes dans le public fredonnaient leurs refrains, la partie restante est conquise !
Tout le monde est chaud pour la suite ! Nous éspérons avoir de leurs nouvelles très bientôt.

Setlist:
01. School's Over
02. We Ain't Gonna Stop Now
03. True Lies, False Pretenses
04. Wasted Time
05. My Worst Enemy
06. Echoes
07. Save Your Breath
08. Growing Stronger

Roam

Le Longlive Rockfest accueille pour la seconde fois ROAM, un groupe de pop punk originaire d'Eastbourne (UK). Non ce n'est pas le diminutif de "Réunion des Organismes d'Assurance Mutuelle", mais le terme anglais du verbe "Parcourir", d'ailleurs les jeunes ont parcouru l'Europe lors d'une tournée aux côtés de SIMPLE PLAN l'année dernière.

Le chant d'Alex Costello est bien catchy. Soutenu par les backs d'Alex Adam, ils nous offrent de belles harmonies et échanges de lyrics. Leur jeu de scène est énergique, le public est réceptif, et nous assistons pour la toute première fois à un "Circle Pit de Meuf". Leur musique ne révolutionne pas le genre, mais nous ramène à cette époque insouciante ou nous écoutions BLINK 182 à fond de balle durant un été qui était loin d'être apocalyptiquement caniculaire comme cette année.

Setlist:
01. Warning Sign
02. Head Rush
03. All The Same
04. Tracks
05. Deadweight
06. Cabin Fever

As it is

Ils sont beaux, ils sont jeunes, ils chantent bien, ils sont beaux, voila les AS IT IS ! Ce groupe de pop punk à minettes est originaire de Brighton (UK) et a mis le feu à plus d'une culotte. Pas grand chose à dire, la prestation est nickel, les femmes crient, chantent leurs paroles et sautent dans tout les sens sous les sourires de Patty Walters, le beau blondinet. Leur son a un goût de déjà vu, mais nous constatons que le style est toujours aussi efficace sur la gent féminine. Ils viennent de sortir leur second album Okay, et la recette marche bien, nous leur souhaitons de rester jeunes et beaux jusqu'à la fin.

Setlist:
01. Okay
02. Patchwork Love
03. Concrete
04. Cheap Shots & Setbacks
05. No Way Out
06. Soap
07. Pretty Little Distance
08. Hey Rachel
09. Dial Tones

Issues

Pas d'entracte, le Longlive Rockfest nous ouvre enfin les portes de la grande salle !

ISSUES est un groupe de heavy pop intercoastal, qui nous provient d'Atlanta (US). De bons riffs djent mélangés à des sons bien urbains, deux frontman complémentaires : Tyler Carter et son superbe chant papillonnant vers un style très RnB et Michael Bohn, screamer énergique, font de ISSUES un parfait entre-deux pour les fans de metal et de pop ouverts d'esprit. Enfin des mosh parts, enfin un peu de violence, les subs font vibrer nos corps, nous commencions à nous lasser du punk gentillet, aussi bien exécutés soit-il. Les parties basse à cinq cordes de Skyler Acord sont tout bonnement époustouflantes. Il est LE pilier incontesté du rythme et nous vous conseillons, d'ailleurs, de jeter un oeil à quelques playthtroughs pour en juger par vous même. Le groupe termine son set sur le tube béton Hooligans.

La fraîcheur de la soirée rend la température enfin supportable et nous redonne un second souffle pour continuer notre travail.

Setlist:
01. Flojo
02. Coma
03. Stingray
04. Never Lose Your Flame
05. Realest
06. Made At Myself
07. Slow Me Down 08. Hooligans

State Champs

Encore un groupe de pop punk, originaire de New York (US), plus précisément d'Albany. Leur technique semble plus aboutie, nous nous retrouvons face à un groupe plutôt influencé par la vague new found glory. Les riffs sont très punk et le chant catchy, nous jugeons leur son bien plus mature que celui des groupes similaires précédents. Leur set se compose principalement des morceaux issues de leur dernier album Around The World And Back réédité cette année en version Deluxe. L'organisation est un peu obtuse, et nous nous retrouvions à devoir choisir entre sacrifier la fin d'une prestation ou rater le début d'une autre.

Malgré tout, l'ambiance est festive, une véritable bouffée d'air frais avant de terminer le premier jour du fest dans la grande salle, ou les plus grosses têtes d'affiche nous y attendent de pied ferme.

Setlist:
01. Remedy
02. Losing Myself
03. Shape Up
04. Eyes Closed
05. Slow Burn
06. History
07. Simple Existence
08. Perfect Score
09. Elevated
10. Secrets


Crown the empire

Deuxième groupe sortant du lot, la soirée prend un tournant hardcore, nous laissant un avant gout de la deuxième partie du Longlive, qui promet d'être très lourde.

Le groupe originaire de Dallas (US) était composé, par le passé, de deux chanteurs alternant lead et scream: Andy Leo, chanteur principal désormais, et Dave Escamilla, screamer/vocals et guitariste, qui quitta le groupe en janvier de cette année pour des raisons de santé mentale et d'addiction. La porte de sortie lui aurait, parait-il, clairement été montrée.
Leur set est composé de la plupart de leur titres phares tels que Hologram. Le public est content, mais nous tendons l'oreille pour entendre quelques phrases type: "Crown The Empire méritait de jouer dans la grande salle", et bien d'autres.

Ne soyons pas trop ingrats, un tel événement aussi accessible mérite quelques petits sacrifices, le principal est que les fans aient pu profiter d'une proximité avec les artistes qu'ils n'auraient pu obtenir dans une salle de plus grande envergure.

Setlist:
01. Zero
02. Memories Of Broken Heart
03. Aftermath
04. Voices
05. The One You Feed
06. Hologram
07. The Fallout
08. Machines


Sleeping with sirens

La première chose qui peut choquer chez ce groupe de post-hardcore/pop-emo c'est avant tout la voix suraiguës de Kellin Quinn ! Les notes que ce chanteur atteint sont tout bonnement surprenantes, et c'est avec le sourire et beaucoup d'aisance qu'il exécute ses parties lead. Le contact avec le public est très chaleureux et le frontman se plait à nous surnommer : "My lovely French people". La grande salle s'enflamme à la moitié du set quand le partie du public restant pour CROWN THE EMPIRE débarque pour mettre le boxon !
Des solos, des mosh parts, leur prestation est un véritable crescendo qui nous redonne un gain de motivation. Place au clou de la soirée.

Setlist:

01. If You Can't Hang
02. Congratulations
03. Better Off Dead
04. Go Go Go
05. We Like It Loud
06. Strays
07. Here We Go
08. James
09. Do It Now
10. Kick Me

Pierce the veil

Nous y voila. La cerise sur le gâteau, les fameux, les grands, PIERCE THE VEIL !

Deux jours auparavant, le quatuor de San Diego, California(US) se produisait au Download Festival, et nous les retrouvons face à nous, en pleine forme, prêts à en découdre avec le public gonflé à bloc. Des riffs bien rock, un show parfaitement exécuté, un énorme nuage de confettis pleuvant dans la salle, ce groupe ne lésine vraiment sur rien pour nous en mettre plein la vue, et les oreilles ! Vic Fuentes nous impressionne de ses rôles multiples, showman, chanteur lead, screamer mais aussi guitariste.

Nous sommes reconnaissants envers Alternative Live. Cette première journée du Longlive Rockfest fut un franc succès, et c'est avec beaucoup d'enthousiasme que nous rentrons à la maison récupérer nos forces pour le second jour !

Setlist:
01. Texas Is Forever
02. Bulls In The Bronx
03. A Match Into Water
04. Floral And Fading
05. Dive In
06. Caraphernelia
07. Circles
08. King For A Day