Festival de Noël - Jour 1 @ Limoges (16 décembre 2016)

Live Report | Festival de Noël - Jour 1 @ Limoges (16 décembre 2016)

Cécile Hautefeuille 20 décembre 2016 Laurence Prudhomme Manon Nadolny

La 24e édition du Festival de Noël était placée cette année sous le signe de la diversité. Accueillie exceptionnellement au Centre Social Jean Moulin de Limoges, l'association Execution Mgt avait concocté un programme orienté punk/hardcore pour le vendredi soir tandis que le samedi s'annonçait clairement plus metal. Les grosses pointures comme RISE OF THE NORTHSTAR, LES RAMONEURS DE MENHIRS et MASS HYSTERIA présageaient deux soirées bien riches en décibels pour clôturer l'année en beauté.

Brooklyn Syndrome

Les premiers à se présenter sur scène sont les locaux de BROOKLYN SYNDROME. Clairement sous l'influence de RAGE AGAINST THE MACHINE sur lesquels ils ont d'ailleurs terminé leur prestation, les 4 membres ont proposé un set mélange de hip hop et de groove rock idéal pour démarrer la soirée sans prise de tête.

The Arrs

Place ensuite au metalcore agressif du groupe parisien THE ARRS. Depuis leur premier album La douleur est la même sorti en 2005 et applaudi par la critique, les jeunes n'ont fait que monter en puissance, tant au niveau de la musique que des paroles. Leur force, c'est ce son unique dans le metalcore français, rageur et revendicatif, avec des textes en français qui épousent la rythmique. Le temps qui passe, la haine, l'amour, le respect, la mort… Autant de thèmes qui nourrissent l'inspiration du leader Nico. Dans la salle la température est montée de plusieurs degrés, nul besoin d'échauffement, pogos et slams se mettent en place. Car ils sont appréciés ici, leur engagement et leur proximité avec le public sont évidents, pas de triche, de l'authenticité avant tout. Après le Hellfest et la tournée Khronos qui les a emmenés aux quatre coins de la France, le groupe poursuivra sa route en 2017 avec des pointures tels que L'ESPRIT DU CLAN, SMASH IT COMBO ou bien encore RISE OF THE NORTHSTAR.

Rise of the Northstar

RISE OF THE NORTHSTAR… Que dire de ce groupe mythique ? Son nom à lui seul est la promesse d'un moment exceptionnel. Les fans, les vrais, sont présents et prêts à en découdre dans la foule, et pour les autres, c'est une claque magistrale ! À part dans l’univers musical français, le groupe est né en 2010 et s'est très vite imposé avec seulement deux EPs et l'album Welcame sorti en 2014. Mélangeant, punk, trash metal, rap et hardcore, leur signature a rapidement fédéré les fans qui se retrouvent dans leur univers bourré de références à la culture nippone. Leur leitmotiv, « ne pas laisser mourir la rage de l'adolescence », est le moteur de tous leurs textes, un mix de violence urbaine à l'américaine et de culture manga, véhiculant un message positif malgré un son hyper violent. Le public se déchaîne en formant des mosh pits presque non-stop et les slammeurs encouragés par le groupe s'en donnent à cœur joie sur les titres emblématiques comme Again and AgainWelcame et Demonstrating My Saiya Style. Le spectacle est certes dans la salle, mais surtout sur scène avec le dress code particulier des membres de ROTNS et leurs gakuran (uniforme traditionnel des collégiens japonais) dans un show parfaitement rodé et tellement efficace qu’on ne voit pas le temps passer. Les inconditionnels retrouveront le groupe dès janvier pour quelques dates françaises.

Les Ramoneurs de Menhirs

On ne présente plus LES RAMONEURS DE MENHIRS, venus clôturer la soirée avec leur punk celtique à la sauce bretonne. Depuis 10 ans maintenant, Loran (ex-BERURIER NOIR) et ses comparses écument les festivals et scènes françaises en distillant leur franc parler et leurs reprises très personnelles de grands standards. Les sonorités des instruments présents et les thèmes traditionnels souvent festifs ne plaisent pas forcément au public des groupes précédents, et la dépense d'énergie commence à se payer. Mais le plus grand nombre ne boudera pas le plaisir de sauter et de danser jusqu'à plus d'une heure du matin, entraînés par des musiciens infatigables.