VerdamMnis Magazine - Music Promotion
heffest 2018 banner

Korpiklaani + Arkona + Heidevolk + Trollfest @ Le Transbordeur - Lyon (25 février 2018)

Manon Nadolny 26 février 2018 Laurence Prudhomme Manon Nadolny

La tournée Folk Metal Stars faisait étape ce dimanche soir au Transbordeur de Villeurbanne (69), avec une affiche alléchante: TROLLFEST, HEIDEVOLK, ARKONA et KORPIKLAANI, rien que du folk metal venu du Nord ! À en juger par la très longue file d'attente malgré le froid (de quoi se mettre dans l'ambiance de nos visiteurs d'un soir), les Lyonnais ont répondu présents en nombre pour ce concert organisé par Sounds Like Hell Productions. Kilts, peaux de bêtes et cornes à boire étaient donc de sortie, prêts à affronter Vikings et autres Trolls.

Trollfest

TROLLFEST... Voilà un concert auquel il est difficile de résister tant la bonne humeur et l'entrain sont contagieux chez ce groupe improbable venu de Norvège.

Pas de trolls sur scène, plutôt sept individus dont l'accoutrement à mi-chemin entre tenues de scouts et uniformes coloniaux laisse perplexe le bon goût. Une multitude de ballons multicolores égayent les couvre-chefs des musiciens et font la joie du public lorsqu'ils s'échappent. Affublés de surnoms aussi fantaisistes que leur tenue, les musiciens prennent manifestement grand plaisir à bousculer les codes. Les Norvégiens assument leur côté absurde, renforcé par le langage utilisé dans leurs compositions, savant mélange d'allemand et de norvégien. Côté musique, on oscille entre metal, ska et parfois rythmes orientaux, d'où la difficulté à les classer dans un style particulier tant il y a d'influences. La présence d'un accordéon et d'un saxophone sur scène leur permet beaucoup de fantaisie et d'improvisation (réelle ou préparée, qui sait?). En tout cas la reprise du célèbre Toxic de BRITNEY SPEARS, arrangé à leur sauce, passe comme une lettre à la poste tant le talent et l'énergie sont au rendez-vous.

L'interaction avec les Lyonnais est au top, le public frappe des mains, pogotte et slame, encouragé par le chanteur qui donne le rythme avec sa grosse caisse. La soirée démarre en fanfare grâce à TROLLFEST qui quitte la scène devant des fans une nouvelle fois conquis.

Heidevolk

C'est avec plaisir que les Lyonnais ont retrouvé le groupe hollandais HEIDEVOLK déjà présent au CCO l'an dernier en première partie d'EQUILIBRIUM. Leur metal folk très entraînant, servi par deux voix particulièrement puissantes, parle de légendes germaniques et de chansons à boire, parfois en anglais mais la plupart du temps en néerlandais. Ce qui n'entame en rien l'enthousiasme du Transbordeur, toujours prêt à headbanger et bouger. C'est l'occasion pour le groupe d'interpréter plusieurs titres de leur nouvel album Vuur Van Verzet, sorti en janvier 2018, un nouvel album salué par les critiques après la déception occasionnée par le précédent. On retrouve à la fois le côté mélodieux de la voix claire de Lars Nachtbraecker, et la profondeur vocale de Jaco de Wijs, qui se combinent à merveille sur les nouveaux titres, plus recherchés et plus symphoniques pour certains. Les Hollandais sont ravis de faire partager leur enthousiasme avec le public. L'ambiance est bon enfant et le mercure grimpe allègrement dans la salle.

Avant d'entamer la seconde partie du programme, direction le bar, où l'atmosphère est quasiment aussi chaude que côté concert. Il faut dire que la bière coule à flot dans les cornes et dans les gobelets. Les membres des groupes se promènent tranquillement entre le public et le stand de merchandising, où CD et tee-shirts à leur effigie rencontrent beaucoup de succès. C'est l'occasion aussi d'échanger avec des musiciens accessibles et décontractés, au grand bonheur des amateurs. La jauge du Transbordeur est presque à son maximum, mais la configuration des lieux donne une impression d'espace fort appréciée.

Setlist:
01. Ontwaakt
02. Ostara
03. A Wolf in my Heart
04.Wapenbroeders
05. Nehalennia
06. Yngwaz' Zonen
07. Britannia
08. Tiwaz
09. Saksenland
10. Drankgelag
11. De hallen van mijn vaderen
12. Gungnir
13.Vulgaris Magistralis

Arkona

De retour dans la salle où l'atmosphère s'est brusquement assombrie. C'est au tour des russes d'ARKONA de démarrer leur set, et de faire revivre les temps anciens où mythes et légendes païennes louaient la Terre nourricière. Créé en 2002, le groupe est devenu une référence européenne en matière de metal pagan, reconnaissable à la voix rauque et habitée de la chanteuse Masha Scream.

L'ambiance est lourde, crânes d'animaux et manteaux en peau ont fait leur apparition, ainsi que divers instruments ethniques issus du folklore russe et slave. Les lumières bleues et rouges qui baignent la scène sont loin de faire le bonheur des photographes, mais se marient parfaitement aux incantations quasi mystiques de Masha. Malgré la pesanteur, quelques titres sortent de l'ombre et font bouger les Lyonnais, que l'on sent parfois un peu désarçonnés par le style musical très particulier. Ceci dit les mélodies, tour à tour guerrières ou plus apaisées, sont plutôt agréables à l'oreille, et on entre volontiers dans cet univers d'un autre temps. D'autant que quelques morceaux, comme « Goi, Rode, Goi », où cormenuse et guitare font souffler un souffle épique sur le Transbordeur, sont carrément entraînants. Le mot messe païenne semble parfois bien coller au spectacle qu'offre le groupe, d'autant que la langue reste obscure.

Pas de nouvel album à défendre pour les Russes; Yav date déjà de 2014, et Vozzrozhdenie n'est que le réengistrement de leur tout premier opus. Les amateurs connaissent donc déjà sur le bout des lèvres les titres et n'hésitent pas à donner de la voix, notamment sur Zakliatie. ARKONA maîtrise son sujet, et nul doute que leur prestation, inattendue dans l'affiche de la soirée, aura suscité l'intérêt du public.

Setlist:
01. Mantra (intro)
02. Shorm
03. Tseluya zhizn
04. V pogonye za beloy tenyu
05. Mantra (outro)
06. Az' Arkaim
07. Goi, Rode, Goi !
08. Zakliatie
09.Skvoz' Tuman Vekov
10. Stenka na Stenku
11. Yarilo

Korpiklaani

A peine de temps de descendre quelques bières que retentissent déjà les premiers accords de KORPIKLAANI, provoquant instantanément une ruée des fans vers la scène. Il faut dire que les Finlandais sont attendus par environ 95 % du public ! Leur musique n'est plus à présenter, car ils écument festivals et salles de concert depuis une quinzaine d'années déjà, et en sont à leur neuvième album. Là encore, le chant a des consonances un peu barbares à nos oreilles mais qu'importe, la musique est tellement festive qu'elle se suffit à elle-même. La recette du succès est un mélange d'éléments heavy metal, d'instruments folk et traditionnels, sur des textes inspirés de la nature et les légendes du grand Nord. Ce qui fait donc un point commun avec les deux groupes précédents !
Le Transbordeur se transforme vite en sauna -finlandais bien sûr-, car il est difficile de rester de glace alors que le groupe vous balance une avalanche de rythmes emmenés par un violoniste tout de blanc vêtu. Avec des incontournables comme Rauta, Wooden Pints ou encore A Man With A Plan (oui il y a aussi un peu d'anglais), le groupe est sûr de faire plaisir aux amateurs.
Les musiciens parcourent la scène, mais sans vraiment faire participer le public; il manque un petit truc, un je-ne-sais-quoi d'enthousiasme. Mais impossible de bouder son plaisir sur le final avec leur célèbre trilogie Tequila, Beer Beer et Vodka. Les quelques réactions entendues à la sortie du concert nous conforteront dans notre impression d'un concert qui manquait un peu d'âme. Peut-être que les Finlandais sont plus un groupe à voir en festivals qu'en concert ?

La soirée fut en tout cas très réussie, les quatre groupes ayant réussi à entraîner les Lyonnais dans leurs univers venus du froid. Heureusement que le public, parfois venu de loin, a pu emmagasiner assez de chaleur pour repartir affronter les températures polaires, et bien réelles, qui les attendaient dehors !

Setlist:
01. Intro (Tanhuvaara)
02. Happy Little Boozer
03. Pili on pajusta tehty
04. Tuonelan tuvilla
05. Wooden Pints
06. Lempo
07. Erämaan Ärjyt
08. Ruumiinmultaa
09. Petoeläimen kuola
10. Vaarinpolkka
11. A Man with a Plan
12. Metsämies
13. Cottages and Saunas
14. Rauta
15. New song (Henkselki Poika heard)
16. Juodaan viinaa
17. Sahti
18. Tequila
19. Beer beer
20. Vodka
20. Crows Bring the Spring