Sólstafir + Lodz + Sólstafir @ CCO Jean Pierre Lachaize - Lyon (FR) - 22 juin 2017

Manon Nadolny 27 juin 2017 Isaura Scarlet Manon Nadolny

Lodz

Ce soir, LODZ ouvre les portes de la soirée organisée par Sounds Like Hell au CCO de Villeurbanne. Au programme, une ambiance nordique et atmosphérique sous ton de post-rock/metal. Malgré la chaleur écrasante de la salle, le public est au rendez-vous dès les premières notes du groupe lyonnais. LODZ, nom d'une ville polonaise, est le fruit musical de quatre musiciens : Ben, Eric, Vince et Olivier. Le groupe se situe entre post-rock et metal atmosphérique. Leur chanteur et guitariste vocalise d'une voix claire tantôt ponctuée de scream. Une douce lumière bleue accompagne le ton nocturne de leur son. Mélancolie et énergie s'expriment à tour de rôle. Le chanteur demande au public : « Est-ce que vous êtes là ? Est-ce que vous avez chaud ? » Et en sueur, nous lui répondons en chœur. L'ambiance est déjà présente, le ton de la soirée est donné. Une musique froide pour contrer la canicule !


Setlist:
01. Song For Chaos
02. Time Doesn't Heal Anything
03. Shattered Dreams
04. Negligence
05. The Sound Of Deceit

 

Sólstafir

Seconde partie du concert au CCO organisé par Sounds Like Hell. Une fois le concert de LODZ achevé, le public se rue à l'extérieur pour profiter de l'air frais. Frais étant un euphémisme : Dehors, le thermostat s'élève à 35°. Fort est le contraste qui nous attend avec le groupe phare de cette soirée : Les islandais de SOLSTAFIR et leur son des grands froids ! La salle est étouffante, la chaleur se mêle à l'humidité. Malgré les conditions extrêmes, SOLSTAFIR réalise un sans faute. Dès le premier morceau, nous sommes absorbés par leur univers, les paysages islandais se dessinent dans notre imagination. Leurs longues instrumentations planantes sont couplées d'une voix hypnotisante, Lors du second morceau, le guitariste troque son instrument phare contre un banjo et accompagne le groupe avec des airs de cow-boy. Le tempo est lent, un post-rock atmosphérique. Dans le public, tout est bon pour servir d'éventail. La douceur de leur musique est parfois troquée contre quelques morceaux plus violents, mais toujours incroyablement bien pensés et ambiants. SOLSTAFIR est un groupe à voir, au style aussi intéressant que prenant. Leur dernier album Berdreyminn est sorti fin mai chez Season Of Mist.

Setlist:
01. Silfur-Refur
02. Ótta
03. Love Is the Devil (and I Am in Love)
04. She Destroys Again
05. Náttmál
06. Ísafold
07. Necrologue
08. Pale Rider
09. Fjara
10. Goddess of the Ages

 

Sólstafir

Seconde partie du concert au CCO organisé par Sounds Like Hell. Une fois le concert de LODZ achevé, le public se rue à l'extérieur pour profiter de l'air frais. Frais étant un euphémisme : Dehors, le thermostat s'élève à 35°. Fort est le contraste qui nous attend avec le groupe phare de cette soirée : Les islandais de SOLSTAFIR et leur son des grands froids ! La salle est étouffante, la chaleur se mêle à l'humidité. Malgré les conditions extrêmes, SOLSTAFIR réalise un sans faute. Dès le premier morceau, nous sommes absorbés par leur univers, les paysages islandais se dessinent dans notre imagination. Leurs longues instrumentations planantes sont couplées d'une voix hypnotisante, Lors du second morceau, le guitariste troque son instrument phare contre un banjo et accompagne le groupe avec des airs de cow-boy. Le tempo est lent, un post-rock atmosphérique. Dans le public, tout est bon pour servir d'éventail. La douceur de leur musique est parfois troquée contre quelques morceaux plus violents, mais toujours incroyablement bien pensés et ambiants. SOLSTAFIR est un groupe à voir, au style aussi intéressant que prenant. Leur dernier album Berdreyminn est sorti fin mai chez Season Of Mist.

Setlist:
01. Silfur-Refur
02. Ótta
03. Love Is the Devil (and I Am in Love)
04. She Destroys Again
05. Náttmál
06. Ísafold
07. Necrologue
08. Pale Rider
09. Fjara
10. Goddess of the Ages