VerdamMnis Magazine - Music Promotion

5TimesZero

“ØK„

Tanz Mitth'Laibach 28 mai 2017

Le zéro a quelque chose d'excitant : le zéro, le vide, c'est le moment où tout est encore possible, où toutes les directions s'offrent encore à un groupe, d'où le nom de 5TIMESZERO que se sont choisis ces cinq Allemands qui ont décidé de partir ou de repartir de zéro ensemble ; ØK est leur premier album, précédé seulement d'un EP, Zero Gravity, sorti en 2015.


Et n'en déplaise aux mathématiciens, cinq fois zéro, en musique, ça ne fait pas zéro. 5TIMESZERO, ici, c'est une musique électronique que l'on peut assimiler à une version plus dansante de la synthpop, qui s'avère à la fois légère et entraînante, particulièrement efficace lorsqu'elle joue sur un contraste entre le chant et des sons plus froids, comme c'est le cas sur les excellents Unimportant ou Naked, pour ne citer que ces deux-là ; toutefois, l'album ne se contente pas d'être catchy, il est aussi très varié ! En effet, on se laisse souvent surprendre tout au long de ces quatorze pistes, très différentes les unes des autres malgré leurs traits communs : les morceaux les plus lestes cohabitent en effet avec un Pyromanic à l'atmosphère plus sombre et obsédante, qui fait davantage penser à ASSEMBLAGE 23 qu'à DEPECHE MODE, avec State Of Being qui caricature joyeusement les codes du rock ou avec Augen der Großstadt qui lorgne manifestement du côté de l'EBM, autant d'incursions qui se montrent à chaque fois plaisantes !


Toutefois, on sent que tout n'est pas encore au point chez le jeune groupe : il y a sur l'album quelques morceaux plus linéaires qui semblent moins réussir à 5TIMESZERO, c'est le cas de Frozen, Don't Push Me ou Can I Balize You ?, ces deux derniers souffrant de plus d'un chant trop plat ; il leur manque ces contrastes et ces brisures qui font l'intérêt des autres. Peut-être l'album, qui compte tout de même quatorze titres, aurait-il gagné à être plus épuré. Heureusement, il ne s'agit là que de quelques accidents au milieu de ces morceaux légers et entraînants qui constituent la quintessence de l'album.


De cinq fois zéro, le groupe de Essen a ainsi fait un album à la fois varié et prenant, qu'on a rapidement envie de réécouter pour mieux saisir sa diversité ; de quoi avoir envie de faire un bout de chemin avec ce groupe qui partait de nulle part !