VerdaMmnis Magazine - Music Promotion

Betraying The Martyrs

“The Resilient„

Julien 10 avril 2017

On ne peut le nier, BETRAYING THE MARTYRS est une référence lorsqu’on évoque les meilleurs groupes de metal issus de la scène française. Leur deathcore efficace a rapidement attiré l’attention du public qui a répondu présent lors de leurs tournées à travers le globe (d'ailleurs, vous pouvez retrouver notre dernier live report en suivant ce lien). Les deux premier albums studio Breathe in Life et Phantom, qui mélangeaient le death metal et le metalcore pour créer ce style propre au groupe, manquaient cela dit de ce petit plus pour les rendre indispensables. Avec The Resilient, le nouvel opus sorti début 2017, les français ont réussi à transformer l’essai.


Les éléments orchestraux, déjà présents sur les précédents albums, prennent ici toute leur ampleur et donne aux titres une vraie dimension épique, comme c’est le cas notamment sur Lost for Words qui ouvre l’album. Outre une composition très bien menée, le chant guttural d’Aaron Matts, toujours aussi puissant et percutant, vient s’appuyer sur le chant clair de Victor Guillet pendant les refrains et l’ensemble fonctionne parfaitement. L’alternance des deux voix est d’ailleurs beaucoup plus prononcée que sur les précédents albums du groupe et c’est sûrement ce qui donne à The Resilient cette petite touche qui fait mouche. L’ensemble est plus accessible, mais ce n’est pas une mauvaise chose car on apprécie chaque morceau dès la première écoute. Qu’on ne s’y trompe pas, la violence est toujours au rendez-vous mais n’est plus la seule composante des morceaux. On se laisse prendre par l’émotion par exemple sur le refrain de Take Me Back et sa mélodie au piano, sur les passages plus calmes de The Great Disillusion ou sur The Resilient, véritable tuerie avec ses parties chantées en choeurs. Ce mélange agréable de genres rappelle certains titres de DIMMU BORGIR, ce qui est une excellente référence. Autre bonne surprise, le titre Won’t Back Down, qui traite des attentats terroristes survenus en France, utilise de nouveaux les choeurs pour insuffler au morceau une émotion poignante. Malheureusement, on note un léger essoufflement sur la fin de l’album, même si les morceaux sont bons, ils restent moins en tête de par leur structure plus linéaire, plus proche des premiers albums du groupe.


BETRAYING THE MARTYRS passe à la vitesse supérieure avec The Resilient, capitalisant sur ses points forts que sont les voix complémentaires de ses chanteurs et une technique impeccable. Malgré une baisse de régime sur les derniers titres, cet album reste une excellente production à posséder par tout fan de metalcore qui se respecte.