VerdaMmnis Magazine - Music Promotion

E-Tropolis Festival 2017 @ Impressions - Oberhausen (DE) - 18 mars 2017

Cécile Hautefeuille 20 mars 2017 Cécile Hautefeuille Cécile Hautefeuille

Nous y sommes ! Le rendez-vous était pris depuis déjà longtemps, et l'affiche complète depuis novembre dernier. Tout le monde était fin près pour l'édition 2017 de cet E-Tropolis, festival allemand organisé par Protain, qui contrairement à son grand frère l'Amphi Festival, propose un contenu 100% electro. Il attire tous les ans de plus en plus de monde et, depuis qu'il a migré de Berlin à Oberhausen, possède une réelle envergure internationale. Cette année encore, de grosses pointures comme FRONT242, COVENANT et AGONOIZE étaient au programme. Rien ne pouvait donc ruiner cette belle journée. En plus, le printemps est arrivé à pas de géants dans la région et depuis une semaine, le soleil rayonne avec parfois 21 degrés à l'ombre.


C'est évidemment sans compter sur la tradition true-dark-rebel qui veut que tout festival goth se déroule sous la pluie. Et donc, pour la première fois en deux semaines, il pleut sur Oberhausen, et pas qu'un peu. De grosses averses accompagnées de rafales de vent se mettent à siffler dès l'aube, les autoroutes sont de vraies patinoires, et le parking de la Turbinenhalle... un paradis pour les cochons. Entre rinçage gratuit à chaque passage de voiture et flaques de boue, les festivaliers doivent se frayer un chemin avant de faire la queue dehors sous la pluie. Aïe aïe aïe. Heureusement, une fois au sec, tout s'arrange. Il faut d'ailleurs souligner que le temps d'attente entre l'ouverture des portes et le début des concerts a cette année été doublé. Auparavant, la salle ouvrait à 13h, et le temps de faire la queue derrière quelques 3000 à 4000 personnes, on ratait inévitablement le premier groupe qui débutait à 13h30. Cette fois, tout le monde est au sec pour 14h, début des festivités.


Contrairement aux années précédentes, il ne fait, en cette fin mars, pas froid du tout. Certes, l'E-Tropolis est un festival couvert, mais la température extérieure influe très largement sur l'ambiance dans la grande salle de merchandising et stands de nourriture qui ne bénéficie toujours pas de chauffage. Les années passées, les commerçants travaillaient avec gants et écharpe et les festivaliers ne restaient pas longtemps attablés. Cette année, il y fait enfin bon, contrairement aux deux salles de concert qui sont une vraie fournaise. En parlant de stands de nourriture, un petit nouveau s'est installé dans une salle à l'étage, et proposait café, chocolat chaud, crêpes et cookies. Un peu dérobée aux yeux du public, cette salle n'était jamais pleine et il n'y avait jamais plus de 5 min de queue pour obtenir une boisson chaude. Un vrai plaisir.



Peu de choses à déclarer sur cette édition qui s'est déroulée sans accroc, dans une très bonne ambiance, et avec un nouveau record d'affluence. Les lumières des deux scènes ont été très largement améliorées, l'investissement a dû être lourd mais quel superbe résultat ! En revanche, la deuxième scène fut maudite en ce qui concerne le son. Grésillement, problème de retours, mauvais rendu, les mésaventures se sont succédé pour les groupes de cette scène qui ont dû faire contre mauvaise fortune bon coeur et continuer le show.


La soirée s'est finie... tôt, à l'aube, avec l'afterparty, jumelée cette année avec une pre-party la veille du festival qui a eu également beaucoup de succès. Et personnellement, bien que l'affiche n'ait pas été des meilleures, l'ambiance et l'organisation ont fait basculer cet E-Tropolis 2017 dans le camp des très bons festivals.


Comme chaque année, pour les germanophones et -philes, le festival propose un sondage pour recueillir votre opinion sur cette édition et prendre en compte vos requêtes pour l'édition suivante. Ça se passe sur le site officiel de l'E-Tropolis. Et bien sûr, l'équipe vous donne rendez-vous en 2018 !