VerdaMmnis Magazine - Music Promotion

Coming of Rock @ Jour 2 - Le Russey (FR) - 30 avril 2017

Manon Nadolny 06 mai 2017 Laurence Prudhomme Manon Nadolny

Dimanche 19h reprise des hostilités ! Après une journée de repos ou de promenade, au choix, les festivaliers sont de retour pour la suite du Coming of Rock. Les tee shirts SIDILARSEN et les casquettes ELMER FOOT BEAT ont remplacé les tee-shirts MASS HYSTERIA. Quand aux organisateurs, après une courte nuit, une longue soirée les attendait.


SERIOUSLY SERIOUS | Galerie Photo

Look sixties, tout de blanc vêtus, les jeunes musiciens de SERIOUSLY SERIOUS ont démarré la soirée en proposant un vrai power rock'n roll, festif et réjouissant. On retrouve dans le groupe le guitariste qui officiait la veille avec SILVER DUST, Mr Kilijoy, un voisin de la Chaux de Fonds. Leur premier video-clip, Back in 69, est sorti en février dernier. Des compos pleines de punch, des mélodies qui déménagent, les 4 jeunes ont la bonne humeur communicative. Ils enchaînent les concerts depuis leur création au début de l'année et visiblement leur truc c'est la scène ! Ils sont particulièrement à l'aise sur leurs titres, mais aussi sur des covers, comme celle du standard A Hard Day's Night des BEATLES.



THE RISING SUN | Galerie Photo

Venu de Besançon le groupe suivant a déjà une carrière intéressante derrière lui. THE RISING SUN est composé de quatre jeunes musiciens qui ont le rythme dans la peau, et qui revendiquent des influences blues, funky et soul, le tout saupoudrée de rock ! On ne s'ennuie pas une minute lors de leur set, agrémenté de reprises de grands classiques comme Voodoo Child de JIMI HENDRIX ou I'm Feeling Good de NINA SIMONE. Du coup le public s'approche de la scène et accompagne de la voix les jeunes musiciens. Leur look est cool, ils ont la banane rivée au visage, ils se font plaisir et du coup tout le monde en profite !



ELMER FOOD BEAT | Galerie Photo

Depuis leur Victoire de la Musique en 1990 pour la Révélation de l'Année, on ne présente plus le groupe nantais et ses textes déjantés. Pas de risque de s'ennuyer ce soir avec la présence d'un tel phénomène ! Les casquettes blanches au logo du groupe sont légion dans le public qui s'est massé derrière les barrières pour se défouler sur les titres les plus connus. Leur dernier album sorti il y a un an intitulé A Poil Les Filles est tout un programme ! Et c'est dans un peignoir de bain très glamour que Manou se présente devant le public, bien entouré par ses musiciens, au look un peu plus sobre. Apparemment le service d'ordre, plutôt en retrait jusque là, va avoir un peu de travail pour canaliser les fans. L'ambiance est bon enfant mais agitée tout de même, pogos et slams se succèdent dans les premiers rangs. Si les textes ne se prennent pas au sérieux, par contre la qualité des musiciens est indéniable car il faut tenir le rythme endiablé qu'impose le chanteur. Les filles sont à l'honneur ce soir, de La Caissière De Chez Leclerc, en passant par la célèbre Daniela ou L'Infirmière, elles sont l'objet de toutes les attentions. On sent bien que les ELMER FOOD BEAT les aiment toutes, et que lorsqu'ils chantent A Poil Les Filles, il y a forcément un lien avec Le Plastique C'est Fantastique ! Les paroles suggestives, voire carrément égrillardes, reprises à tue tête par la salle, accompagnent un strip tease progressif de Manou, qui finit le set en slip kangourou particulièrement sexy, à la plus grande satisfaction de la gent féminine. La dérision et l'humour sont au rendez-vous ; la soirée se poursuit dans la bonne humeur et c'est un véritable triomphe au Russey pour les ELMER FOOD BEAT.



LES SALES MAJESTES | Galerie Photo

Vous prendrez bien un peu de Punk-Rock pour continuer la soirée ? Avec LES SALES MAJESTES punk is not dead ! Depuis 1988, le groupe distille ses textes percutants sur une musique punk sans concession. Un line-up complètement renouvelé n'a pas perturbé le succès du groupe qui vient de sortir son 10e album. La hargne et les dénonciations sociales sont toujours d'actualité, les titres n'ont pas pris une ride. Le futur s'annonce toujours aussi sombre, la monde court à sa perte, les politiciens sont des vendus…. Cela donne des textes comme Johnny S'en Va T En Guerre, La Jeunesse Emmerde Le FN, Petit Papa Noël, Les Patrons, Je Suis Fier… En révolte contre toute autorité et contre le système dans son ensemble, ils fédèrent derrière eux de nombreux fans déchaînés et les vigiles sont au taquet. Cà bouge, çà pogotte, çà se bouscule un peu sèchement parfois, l'ambiance est électrique mais sur scène les musiciens sont dans leur élément. Les punchlines sont légions, acclamées par le public qui reprend en choeur tous les titres du groupe. LES SALES MAJESTES font souffler un vent de révolte et de contestation sur le COMING OF ROCK !



SIDILARSEN | Galerie Photo

La salle du Russey est toujours bien remplie pour accueillir les derniers invités du Festival. On ne présente plus les Toulousains de SIDILARSEN et leur french electro metal, à l'énergie communicative. Sur scène les cinq musiciens ne forment qu'un seul homme pour transmettre leur passion pour le bon son qui fait bouger le public. Souvent associés à MASS HYSTERIA sur scène, les deux groupes ont en commun une vraie positivité qu'ils font passer dans leur musique et dans leurs paroles. Le côté électro est très présent sur le dernier opus de SIDILARSEN, et les deux chanteurs du groupe se complètent parfaitement lorsqu'il s'agit de marteler les textes et de bondir en rythme. Notons aussi l'aspect visuel particulièrement travaillé du show avec des écrans sur scène. La majorité des titres sont extraits du dernier album Dancefloor Bastards sorti en avril 2016, comme Spread It, Guerres A Vendre ou encore Frapper La Terre. Sans oublier les anciens hymnes, A qui je nuis me pardonne en tête ou encore Walls Of Shame. Du coup le public se trémousse encore à plus de deux heures du matin, avec des musiciens efficaces et percutants, heureux d'être sur scène, et de faire partager leur énergie. Les fans retrouveront SIDILARSEN le 16 juin prochain au HELLFEST. Un bien beau festival au Russey, dans une ambiance chaleureuse et familiale, avec une affiche qui aura tenu toutes ses promesses. Il y a eu de belles découvertes avec de jeunes groupes et le plaisir de retrouver des anciens, toujours aussi généreux et dans un bel esprit. Le déroulement des deux jours a été parfait : organisateurs, bénévoles, techniciens, musiciens ont tout fait pour que le public profite au maximum de son week end. Tous garderont un excellent souvenir de ce petit coin du Jura. Le COMING OF ROCK, on en prend les paris, sera bientôt l'un des festivals de rock incontournable en France.