VerdamMnis Magazine - Music Promotion

Coming of Rock @ Jour 1 - Le Russey (FR) - 29 avril 2017

Manon Nadolny 04 mai 2017 Laurence Prudhomme Manon Nadolny

Pour la troisième édition du Coming of Rock, l'Association Rockatoc a mis les petits plats dans les grands en conviant sur la scène de la salle des fêtes du Russey (25) des pointures de la scène rock française ! Rien moins que MASS HYSTERIA, ELMER FOOT BEAT, LES SALES MAJESTES et SIDILARSEN pour combler les amateurs de son qui débouche les oreilles en ce dernier week-end d'avril. La neige et le brouillard de la veille ont laissé la place au soleil, à la grande satisfaction des festivaliers inscrits au camping ! Le lieu est superbe, l'accueil au top, et grâce au travail des bénévoles, la salle des fêtes est transformée en une chaleureuse salle de concert. La scène a de quoi rendre jaloux plus d'un organisateur, et on verra lors des deux soirées que les responsables des lumières et du son ont réalisé un super boulot ! Avec une mention spéciale pour l'installation des deux écrans géants qui ont permis au public d'apprécier les concerts tout en profitant du réconfort de la buvette et de l'espace restauration.


SEQUANE | Galerie Photo

Quel talent ! Le Russey a de quoi être fier de son groupe local SEQUANE, qui, délaissant les bars et petites salles, a assuré l'ouverture du festival. Ne laissant rien paraître leur trac bien légitime, les quatre jeunes ont fait preuve sur scène de beaucoup de professionnalisme, enchaînant des compos rock avec enthousiasme devant un public encore peu nombreux mais tout acquis à leur cause. Un rock classique mais efficace et maîtrisé qui donne vraiment envie de les revoir !



SILVERDUST | Galerie Photo

Changement d'atmosphère pour l'arrivée sur scène du groupe suisse SILVER DUST. A en juger par les tee-shirts au nom du groupe dans la foule (la salle commence sérieusement à se remplir), on peut supposer que le nombreux fans ont franchi la frontière toute proche pour les applaudir. Avec leur style steampunk et leur jeu de scène très visuel, les Suisses ont séduit le groupe LORDI dont ils ont assuré la première partie sur la tournée européenne. Dans un décor de théâtre victorien, Lord Campbell, somptueux en redingote et chapeau claque, et ses musiciens, vont entraîner la salle dans leur univers baroque à la Tim Burton. Sur des musiques rock, parfois épiques, parfois mélancoliques, le groupe va captiver la salle en interprétant des titres en anglais entrecoupées de saynètes en français. Lord Campbell sait envoûter et retenir l'attention, à la fois chanteur et narrateur. Du coup tous les regards se portent sur la scène, la curiosité l'emporte sur l'attrait de la buvette et des stands de merchandising.



MASS HYSTERIA | Galerie Photo

Leur énorme tournée a peine terminée, voici la saison des festivals ouverte pour l'un des groupes phare de la scène metal française. Les furieux et furieuses sont légion dans la salle, impatients de revoir MASS HYSTERIA et son énergie communicative. La nouvelle est encore toute fraîche, Atom a cédé la basse à Jamie Bryan il y a à peine un mois, alors il y a e la curiosité dans l'air. Les cinq musiciens sont en forme, prêts à mettre le feu (toujours positivement) dans ce petit village de Franche-Comté. Le set commence fort avec Chiens De La Casse, extrait de leur dernier album Matière Noire sorti fin 2015. Mouss Kelai remercie le public d'être des « résistants culturels », préférant les concerts live à l'écran de la TV. Il fait le show, encourage le public qui saute et pogotte de bon coeur sur Vector Equilibrium. La température extérieure passe en dessous de zéro, mais à l'intérieur c'est la fournaise ! L'énergie est sur scène et dans la salle, les paroles véhiculent des messages d'espoir, toujours bons à entendre dans cette période tourmentée. Les morceaux du dernier album fonctionnent décidément très bien en live, ils font déjà partie des gros succès du groupe mais lorsque les premières notes de Plus Qu'aucune Mer retentissent, c'est la furia avant l'heure ! Ce titre de 2009 a laissé des traces, les fans sont visiblement ravis de le réentendre. Quelques titres plus tard, Mouss entraîne Jamie au coeur du circle pit, pour un moment de folie sur P4, avant d'enchaîner avec le puissant Contraddiction. Le concert approche de sa fin à grands pas lorsque tout à fait innocemment Mouss demande à ses comparses de jouer une « vieillerie »… mais quelle vieillerie ! Poings levés, sourire aux lèvres, toute la salle danse et chante sur l'hymne de 1997 (20 ans déjà!) Donnez-vous la peine ! Le groupe a visiblement décidé de combler ses fans ce soir mais déjà arrivent les deux derniers titres : Respect On The Dancefloor, sur lequel toutes les filles sont invitées à venir danser sur scène, et Furia. Après un tel moment de partage, c'est le coeur un peu lourd que le public laisse partir le groupe. L'attachement que les fans portent à MASS HYSTERIA depuis toutes ces années ne se relâche pas, car s'il y a bien quelque chose qui caractérise ce groupe, c'est le respect du public et la générosité, sur scène et en dehors.



Setlist:
01. Chiens De La Casse
02. Vae Soli
03. Une Somme De Détails
04. Vector Equilibrium
05. L'Espérance Et Le Refus
06. Positif à Bloc
07. Plus Qu'Aucune Mer
08. Même Si J'Explose
09. Pulsion P4
10. Contraddiction
11. Plus Que Du Metal
12. Notre Complot
13. Donnez-Vous La Peine
14. Respect On The Dancefloor
15. Furia



FOREVER STILL | Galerie Photo


La tâche s'annonce difficile pour les danois de FOREVER STILL : succèder à MASS HYSTERIA n'est jamais une mince affaire ! D'autant que la pendule indique déjà 1H00 et qu'après l'énergie dépensée, la fatigue commence à se faire sentir. Mais le public est là pour passer un bon moment et c'est un verre à la main qu'il patiente pendant les balances du groupe. Les jeunes musiciens vont distiller un rock plus sombre, mis en valeur par la voix de la jolie Maja. Look metal gothique, les trois danois font dans la sobriété sur scène. Avec un son pas forcément familier au public français, ils retiennent l'attention de la salle avec de belles mélodies, percutantes et travaillées. Forts de leur expérience live, et encouragés par de bonnes critiques pour leur premier album Tied Down sous le label Nuclear Blast, ils sont certainement un nom à retenir sur la jeune scène metal européenne.